Lifetime prevalence of concussion among Canadian ice hockey players aged 10 to 25 years old, 2014 to 2017

Tian Renton, R.Kin,
Scott Howitt, DC, MSc, FRCCSS(C), FCCPOR
Cameron Marshall, DC, FRCCSS(C)

Background: The primary objective of this study was to identify the self-reported lifetime prevalence of diagnosed concussions among Canadian ice hockey players aged 10 to 25 years old.
Method: Medical records were identified for n=5223 athletes whom completed comprehensive baseline assessments with a Canada-wide network of private concussion management clinics. Variables extracted included: sex, age, diagnosed history of and number of prior concussions, diagnosed health condition(s), and Post-Concussion Symptom Scale scores.
Results: Approximately 22% of all athletes, 21.7% of females and 21.8% of males reported that they had sustained at least one diagnosed concussion. Age was significantly associated with history of concussion as was having an additional health condition. Sex was not significantly associated with a history of concussion.
Conclusion: Lifetime history of concussion prevalence estimates aligned closely with estimates previously published. Future investigations should seek to establish the prevalence of concussions that occur during ice hockey games and practices alone.

Contexte : L’objectif principal de cette étude était de déterminer la prévalence autodéclarée au cours de la vie des commotions cérébrales diagnostiquées chez les joueurs canadiens de hockey sur glace âgés de 10 à 25 ans.
Méthode : Des dossiers médicaux ont été identifiés pour 5223 athlètes qui ont effectué des évaluations de base complètes avec un réseau pancanadien de cliniques privées de gestion des commotions cérébrales. Les variables extraites comprenaient : le sexe, l’âge, les antécédents diagnostiqués et le nombre de commotions cérébrales antérieures, le ou les problèmes de santé
diagnostiqués et les scores de l’échelle des symptômes après la commotion cérébrale.
Résultats : Environ 22 % de tous les athlètes, 21,7 % des femmes et 21,8 % des hommes ont déclaré avoir reçu au moins un diagnostic de commotion cérébrale. L’âge était associé de façon significative aux antécédents de commotion cérébrale tout comme le fait d’avoir un autre problème de santé. Le sexe n’était pas associé de façon significative à des antécédents de commotion cérébrale.
Conclusion : Les estimations de la prévalence des antécédents de commotion cérébrale au cours de la vie concordent étroitement avec les estimations publiées antérieurement. Les enquêtes futures devraient chercher à établir la prévalence des commotions cérébrales qui surviennent uniquement pendant les parties et les pratiques de hockey sur glace.