Routine screening for developmental dysplasia of the hip by chiropractors: a case report of late diagnosis in an infant

Christian J. Fludder, BChiroSc, MChiro
Braden G. Keil, BAppSc, MChiroSc(Paeds)

Background: Developmental Dysplasia of the Hip (DDH) is a common musculoskeletal condition of infancy, but diagnosis can be delayed. In parts of Australia, after the four-month routine assessment, there is a 16-week interval before the next well-child assessment. This may result in a delay in diagnosing late developing DDH.

Case Presentation: This case report describes the diagnosis and management of an 18-week old infant with late-onset DDH who was successfully managed with simultaneous Pavlik harnessing with Denis Browne Bar.

Summary: This case underscores the importance of routine ongoing hip joint screening, inter-professional collaboration of all health care practitioners, and the importance of appropriate training of all practitioners seeing infants, to reduce instances of undetected DDH, reduce medical burden, and prevent otherwise unnecessary surgical intervention.

Contexte : La dysplasie développementale de la hanche (DDH) est une affection musculosquelettique courante chez les enfants en bas âge. Il arrive que le diagnostic de cette maladie soit tardif. Dans certaines régions de l’Australie, après l’examen de routine à l’âge demquatre mois, 16 semaines s’écoulent avant le prochain examen de l’enfant bien portant. Par conséquent, le diagnostic d’une DDH à évolution tardive risque d’être retardé.

Exposé du cas : Ce compte rendu présente le cas d’un nourrisson de 18 semaines présentant d’une DDH à évolution tardive, qui a été traitée avec succès par le port du harnais de Pavlik et de l’attelle de DenisBrowne.

Résumé : Ce cas souligne l’importance d’un dépistage systématique et continu de la dysplasie de la hanche, de la collaboration entre tous les praticiens de santé et d’une formation appropriée pour tous les praticiens traitant des nourrissons et ce, pour réduire le nombre de cas de DDH non détectés, réduire le fardeau pour les services médicaux et prévenir une intervention chirurgicale autrement inutile.