Skip navigation

Clinical management of an adult with erythema infectiosum: a retrospective case report

Objective: To review the epidemiology, etiology, diagnosis and typical management of erythema infectiosum and to illustrate the clinical management of an adult with erythema infectiosum.
Clinical features: A 38-year-old male complaining of severe global pain, swelling, weakness and stiffness in his shoulders, elbows, knees, and fingers of seven weeks
duration.
Intervention and outcome: The patient was treated with a combination of 1) pharmacological treatment of naprosyn, prednisone, methotrexate, hydroquinone and sulfasalazine, 2) conservative treatment consisting of spinal manipulation, peripheral joint mobilization, acupuncture and low-tech Qi Gong and Tai Chi exercises, and 3) an active physiotherapy program consisting of strengthening exercises, and stationary bike. The patient reported marked improvement in pain, mobility, strength, and function with the addition of conservative physical treatment.

Summary: Erythema infectiosum is associated with a wide spectrum of clinical manifestations, where arthropathy is the most common clinical manifestation in adults. Erythema infectiosum should be suspected as a potential differential diagnosis when a patient presents with red or purplish skin rashes, especially when accompanied by fever and joint pain. Conservative management could be considered as an adjunctive therapy option for this condition. However, further validation and research is warranted.

Objectif : Examiner l’épidémiologie, l’étiologie, le diagnostic et la gestiontypique de l’érythème infectieux, et illustrer la gestion clinique d’un adulte présentant un érythème infectieux.
Caractéristiques cliniques : Un homme âgé de 38 ans, se plaignant d’une douleur intense, de tuméfaction, d’une faiblesse et d’une raideur intense dans les épaules, les coudes, les genoux et les doigts depuis sept semaines.
Intervention et résultats : Le patient a été traité avec l’association suivante : 1) traitement pharmacologique aux naprosyne, prednisone, méthotrexate, hydroquinone
et sulfasalazine, 2) traitement conservateur consistant en une manipulation vertébrale, une mobilisation articulaire périphérique, en de l’acupuncture et des exercices de Qi Gong et Tai Chi à faible technologie, et 3) un programme de physiothérapie active comprenant la pratique d’exercices de renforcement et de vélo stationnaire. Avec l’ajout d’un traitement physique conservateur, le patient a rapporté une nette amélioration de la douleur, de sa mobilité, de sa force et de sa condition.

Résumé : L’érythème infectieux s’accompagne d’un large éventail de manifestations cliniques, l’arthropathie étant la plus courante chez l’adulte. L’érythème infectieux doit être considéré comme un diagnostic différentiel potentiel lorsqu’un patient présente des éruptions cutanées rouges ou violacées, surtout s’il est accompagné de fièvre et de douleurs articulaires. Un traitement conservateur pourrait être envisagé comme une option thérapeutique complémentaire pour cette affection. Toutefois, une validation et des recherches poussées s’imposent.

back to top