Skip navigation

The effect of posture on neck proprioception and head/neck stabilization in asymptomatic participants

Objective: We sought to determine the effect of different body postures on neck proprioception and head/neck stabilization.
Methods: Twelve healthy college students completed a head repositioning task and a ‘head still’ task while wearing a headpiece (helmet) with laser fixed on top during standing, kneeling, sitting, and sitting with stabilization. Video data of the laser dot coordinates on a projection screen were obtained to examine the accuracy of the two tasks.
Results: There was a significant effect of both posture and vision for both vertical and horizontal head movements during the head still task. Standing and kneeling generated more variable head movement than sitting with or without stabilization. Posture did not significantly affect head repositioning accuracy.
Conclusion: For healthy young adults, clinicians and researchers need to be concerned with postural influences on tasks that involve head/cervical spine stabilization, but not head repositioning accuracy.

Objectif : Nous avons cherché à déterminer l’effet de différentes postures corporelles sur la proprioception du cou et la stabilisation tête/cou.
Méthodes : Douze étudiants en bonne santé de niveau collégial ont accompli une tâche de repositionnement de la tête et une tâche d’immobilisation de la tête tout en portant un casque avec un laser fixé sur le dessus pendant qu’ils étaient debout, à genoux, assis et assis en état stable. Des données vidéo des coordonnées des points laser sur un écran de projection ont été obtenues
pour examiner la précision des deux tâches.
Résultats : On a observé un effet significatif de la posture et de la vision pour les mouvements verticaux et horizontaux de la tête pendant l’immobilisation de la tête. Le fait de se tenir debout et de s’agenouiller a généré un mouvement de la tête plus variable que le fait de s’asseoir en étant ou non stable. La posture n’a pas eu d’effet significatif sur la précision du repositionnement de la tête.
Conclusion : Pour les jeunes adultes en santé, les cliniciens et les chercheurs doivent se préoccuper des influences posturales pour les tâches qui font appel à une stabilisation de la tête et de la colonne cervicale, mais non de la précision du repositionnement de la tête.

back to top