Skip navigation

A Retrospective Demographic Study at the Calgary Urban Project Society: Chiropractic Service Delivery Beyond “Upper-Middle Class”

The segments of society that suffer the greatest musculoskeletal disability tend to be the lower income groups 1,2,3 and yet little has been written about their use of chiropractic care. This one year retrospective study was intended to gain insight into chiropractic service utilization within this low-income bracket by examining the demographics of users of chiropractic care at Calgary Urban Project Society (CUPS) Health Clinic. From July 1, 1997 to June 30, 1998 six hours of volunteer chiropractic services per week were provided at CUPS and utilization data was abstracted from these files. The results of the study include the fact that 988 chiropractic treatments were rendered to 183 individuals (67% men, 33% women) exclusively for musculoskeletal concerns. The average number of visits per individual was 5.4 (sd = 7.6). Broken down by gender women made 7.1 (sd = 9.3) visits, and men 4.6 (sd = 6.6) visits. Most did not fill in the “occupation section” and only a third of those who responded were in labour positions. The number of treatments rendered without any remuneration from Alberta Health Care (ABHC) totalled to 420–47 treatments were to out of province claimants, 36 to those with no health care coverage whatsoever and the rest, 337 to those who claimed to have an ABHC number. (JCCA 2001; 45(4):241–247)
Key Words: Chiropractic, manual manipulation, low income population (poverty), demographics, utilization

Les segments de population qui souffrent le plus de problèmes squeletto-musculaires ont tendance à correspondre aux couches aux groupes à faible revenu 1,2,3 et pourtant, le recours de ces tranches de la population aux soins de chiropractie n’a pas fait l’objet de nombreuses études. L’étude rétrospective qui a été menée cette année visait à observer l’utilisation des services de chiropractie au sein de la catégorie de population à revenus modiques en examinant rétrospectivement les données démographiques relatives aux utilisateurs de soins de chiropractie à la Calgary Urban Project Society (CUPS) Health Clinic. Du 1 er juillet 1997 au 30 juin 1998, six heures hebdomadaires de services de chiropractie ont été offertes à titre bénévole à la CUPS et les données d’utilisation ont été extraites de ces dossiers. Les résultats de cette étude tiennent compte du fait que 988 sons de chiropractie ont été fournis à 183 personnes (67 % d’hommes, 33 % de femmes) uniquement pour des problèmes squeletto-musculaires. Le nombre moyen des visites par personne était de 5,4 (écart type = 7,6). Si l’on répartit ces données par sexe, on s’aperçoit que des femmes se sont rendues à 7,1 (écart type = 9,3) visites et les hommes à 4,6 (écart type = 6,6) visites. La plupart de ces personnes n’ont pas rempli la section réservée à la profession et seulement un tiers de celles qui ont répondu ont indiqué avoir un emploi. Alberta Health Care a offert gratuitement 420 soins, dont 47 à des demandeurs qui n’étaient pas de la province; parmi ceux-ci, 36 ne bénéficiaient d’aucune couverture de soins de santé ; les 337 soins restants ont été prodigués à ceux qui se prévalaient d’un numéro ABHC. (JACC 2001; 45(4):241–247)
Mots-clés: chiropractie, manipulation manuelle, population à faible revenu (pauvreté), données démographiques, utilisation

back to top