Skip navigation

Avulsion fractures of the pelvis – a qualitative systematic review of the literature

Objective: To assess a causal relationship between physical activity or boney surgical intervention and the occurrence of avulsion fracture in the pelvis. Secondarily to assess the average age at which avulsion fracture occurs in cases associated with physical activity or boney surgery. Method: A literature search was performed on a variety of databases using text words and MeSH terms. Results were limited to English language. Cases involving trauma or pathological disease were excluded. Causation Criteria scores were calculated for each paper to establish a link between the suspected mechanism of injury and avulsion fracture. Results: 48 papers were retrieved encompassing 66 cases of avulsion fracture. 88% of cases were associated with physical activity while 12% were associated with a history of surgery. Average age in the physical activity cases was 16.8(range 13–43) and 56.4(range 31–74) in the surgery related cases. Causation Criteria scores were definite in 76% of activity related cases and probable in 60% of boney surgery related cases. Conclusions: Avulsion fractures of the pelvis represent a highly prevalent pathology among the adolescent athletic population. A population of skeletally mature patients with history of boney surgical intervention are also at risk. (JCCA 2011; 55(4):247–255)
Key Words: avulsion, fracture, pelvis, athlete

Objectif : évaluer la relation de cause à effet entre l’activité physique ou l’intervention chirurgicale des os, et l’occurrence d’une fracture d’avulsion du bassin. Ensuite, évaluer l’âge moyen des victimes d’une fracture d’avulsion dans les cas associés à l’activité physique ou à l’intervention chirurgicale des os. Méthode : une recherche littéraire fut effectuée dans diverses banques de données à l’aide de mots du texte et de termes du MeSH. Les résultats obtenus étaient en anglais. Les cas impliquant une maladie traumatique ou pathologique furent exclus. Les pointages des critères de causalité furent établis pour chaque document afin de créer un lien entre le mécanisme soupçonné de blessure et de fracture d’avulsion. Résultats : 48 documents furent trouvés, et ceux-ci comprenaient 66 cas de fracture d’avulsion. 88 % des cas étaient liés à l’activité physique, tandis que 12 % étaient liés à des antécédents de chirurgie. Dans les cas liés à l’activité physique, la moyenne d’âge était de 16,8 ans (plage allant de 13 à 43) et de 56,4 ans (plage allant de 31 à 74) dans les cas liés aux interventions chirurgicales. Les pointages des critères de causalité furent définis dans 76 % des cas liés à l’activité physique, et jugés probables dans 60 % des cas d’intervention chirurgicale aux os. Conclusions : des fractures d’avulsion du bassin représentent une pathologie très prévalente chez les athlètes adolescents. Il existe un groupe de patients dont le squelette est mature qui ont subi une intervention chirurgicale aux os. (JCCA 2011; 55(4):247–255)
Mots-clés: avulsion, fracture, bassin, athlète

back to top