Skip navigation

A profile of the Youth Olympic Taekwondo Athlete

Our study aims to identify trends in anthropomorphic attributes and competitive strategies of successful (medalists) versus non medalist young Olympic Taekwondo competitors by gender in terms of body mass, body-mass index (BMI) and fighting technique at the Youth Olympic Games 2010. Results were then compared to adult Taekwondo Olympic athletes in 2000, 2004 and 2008. Data on 96 Taekwondo athletes were obtained from the official Youth Olympic website. A LOGIT analysis was performed on the following six independent variables: height, body mass, body mass index, gender, techniques used to score, and warnings obtained during a match. The study did find some differences between winners and non-winners for males and female, although none of the differences were statistically significant. Consequently, training personnel may enhance winning potential of Taekwondo competitors by focusing on offensive versus defensive techniques and improving the quality of punching. (JCCA 2013;57(4):293-300)
Key Words: profile, Olympic, Youth, Taekwondo, Martial arts, success, athlete

Notre étude visait à identifier les tendances, aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2010, dans les attributs anthropomorphiques et les stratégies compétitives des jeunes athlètes olympiques champions (médaillés) de taekwondo par rapport à ceux des non-médaillés, par sexe, du point de vue de la masse corporelle, de l’indice de masse corporelle (IMC) et de la technique de combat. Les résultats ont été ensuite comparés aux athlètes olympiques adultes de Taekwondo de 2000, 2004, et 2008. Les données sur les 96 athlètes de taekwondo ont été obtenues du site Web officiel des Jeux Olympiques de la Jeunesse. Une analyse LOGIT a été réalisée sur les six variables indépendantes suivantes: hauteur, masse croporelle, indice de masse corporelle, sexe, techniques utilisées pour marquer, et avertissements obtenus lors d’un match. L’étude a établi quelques différences entre les gagnants et les non-gagnants, pour les homes homme pour les femmes, mais aucune des différences n’était statistiquement significative. Par conséquent, les entraîneurs peuvent améliorer la chance de gagner des althlètes de Taekwondo en mettant l’accent sur les techniques offensives au lieu de défensives, et en améliorant la qualité des coups. (JCCA 2013;57(4):293-300)
Mots-clés: profil, olympique, jeunesse, taekwondo, arts martiaux, réussite, athlète

back to top