Skip navigation

Spinal dysraphism and cavovarus foot deformity: a case report

Neurological impairment secondary to spinal dysraphism most commonly presents as unilateral cavovarus foot in children. The deformity usually develops in the growing child around the age of five or six. The presence of a cavovarus foot of unknown origin in a child should lead to a complete neurological examination, including an assessment of the spine for spinal dysraphism. The early recognition of pathology may prevent severe neurological sequelae. A case of lipomyelomeningocele is presented to illustrate that cord damage in children with spinal dysraphism can present initially as a cavovarus foot. (JCCA 1992; 36(2):91-95)
Key Words: spinal dysraphism, lipomyelomeningocele, cavovarus foot.

L’altération neurologique la plus fréquente des suites d’une dysraphie vertébrale se présente sous la forme d’un pied cavovarus chez l’enfant. La difformité se développe généralement chez un enfant de 5 ou 6 ans, autrement en santé. Chez les enfants, la présence d’un pied cavovarus d’origine inconnue devrait toujours conduire à un examen neurologique complet, incluant la recherche la recherche d’une dysraphie au niveau de la colonne vertébrale. Une identification rapide de cette pathologie peut prévenir des séquelles neurologiques sévères. Pour illustrer ceci, un cas de lipomyéloméningocèle est présenté. Vous y verrez comment un simple cas d’enfant avec un pied cavovarus peut vous mettre sur la piste d’une dysraphie vertébrale, avec endommagement de la moëlle épinière. (JACC 1992; 36(2): 91-95)
Mots-clés: dysraphie vertébrale (fermeture incomplète du tube neural), lipomyéloméningocèle

back to top