Skip navigation

Pertussis immunization: an update

A segment of chiropractic has historically opposed the practice of immunization. This opposition has been based on historical and philosophical precedent, but with little support from the scientific literature. Pertussis immunization has successfully controlled a disease with a prior history of high childhood morbidity. An evaluation of the literature fails to find supporting evidence that whole-cell pertussis vaccine causes SIDS, asthma, or encephalopathy. Countries who discontinued pertussis immunization experienced a return of the disease, and in every case pertussis immunization has been reinstated. The recent successful clinical trials and subsequent approval of an acellular pertussis vaccine should reduce the local reactions and discomfort sometimes experienced with the whole-cell product. In view of the considerable scientific evidence for the desirability and efficacy of pertussis immunization, chiropractic should encourage patient participation in this worthwhile public health service. (JCCA 1997; 41(2):86-90)
Key Words: chiropractic, immunization, pertussis

Historiquement, une branche de la chiropratique s’est toujours opposée à la vaccination. Cette opposition se basait sur des précédents historiques et philosophiques, sans grand fondement scientifique. L’immunisation anti-coquelucheuse a contrôlé avec succès une maladie qui avait auparavant un taux élevé de morbidité infantile. Un examen de la documentation disponible ne montre aucune preuve supportant le fait que le vaccin anti-coquelucheux de type “cellule entière” puisse être impliqué dans le syndrome de mort soudaine du nourrisson, l’asthme ou l’encéphalopathie. Les pays qui avaient cessé l’immunisation anti-coquelucheuse ont connu une recrudescence de la maladie et dans tous les cas, l’immunisation a été rétablie. Récemment, la réussite d’essais cliniques suivis de l’approbation d’un vaccin anti-coquelucheux acellulaire devraient réduire les réactions locales et le malaise parfois associé au produit cellulaire entier. Etant donné l’abondance d’évidence scientifique montrant le bien-fondé et l’efficacité de l’immunisation anti-coquelucheuse, la chiropratique devrait encourager la participation des patients à ce service de santé publique. (JCCA 1997; 41(2): 86-90)
Mots-clés: chiropratique, immunisation, coqueluche

back to top