Skip navigation

Median and anterior interosseous nerve entrapment syndromes versus carpal tunnel syndrome: a study of two cases

Two patients presented with forearm and hand pain, and were initially examined by their medical doctors. The first case was diagnosed as a possible neuralgia due to congenital cervical spinal fusion. The second case had a radiographic study taken of the elbow and hand, which was negative and therefore no conclusive diagnosis or treatment was given. This article will discuss the anatomical path of the median and anterior interosseous nerves in the forearm, the possible areas of neural entrapment or irritation and the resulting symptoms and signs as compared to carpal tunnel syndrome. The patient’s presenting symptoms were found to be the most significant detail when differentiating the type of neurological entrapment. In both cases, the patients presented with a gradual progression of anterior forearm pain, numbness or discomfort that radiated to the hand and fingers. To find the cause of this repetitive type of irritation, the functional movement patterns of the upper extremity kinetic chain was assessed including the cervicothoracic and scapulothoracic regions. Provocative tests were used to confirm the site of irritation. The first case showed pronator quadratus weakness. The second patient’s symptoms were reproduced with resisted elbow flexion and pronation while digital pressure was applied to the median nerve. Acute care was directed at the specific area of irritation/inflammation with electrotherapeusis. The treatment also consisted of spinal and joint manipulation, proprioceptive neuromuscular facilitation techniques, strengthening and endurance rehabilitation exercises aimed at restoring the proper kinematics of the upper extremity. JCCA 2000; 44(2): 103-112
Key Words: median nerve, anterior interosseous nerve, pronator teres, entrapment, rehabilitation

Voici le cas de deux patients qui ont consulté unchiropraticien pour douleurs à l’avant-bras et à la main, et les deux avaient déjà été examinés par un médecin. Chez le premier, on a diagnostiqué une névralgie possible attribuable à une fusion congénitale de la colonne cervicale; quant au deuxième, on a pris une radiographie du coude et de la main mais, comme l’examen s’est révélé négatif, aucun diagnostic clair n’a été posé et aucun traitement n’a été entrepris. Il sera question, dans le présent article, du trajet anatomique des nerfs interosseux médian et antérieur de l’avant-bras, des régions possibles de compression ou d’irritation de ces nerfs et des signes et symptômes qui en résultent comparativement à ceux du syndrome du canal carpien. Les symptômes présentés se sont avérés les éléments les plus significatifs quand est venu le temps de différencier le type de compression neurologique. Dans les deux cas, il y a eu apparition graduelle de la douleur, de l’engourdissement ou du malaise ressentis à l’avant-bras antérieur, accompagnés d’irradiation dans la main et les doigts. Pour trouver la cause de cette irritation récurrente, on a procédé à une évaluation des mouvements fonctionnels de la chaîne cinétique du membre supérieur, y compris des régions cervico-thoracique et scapulo-thoracique. Des tests de provocation ont également été effectués pour confirmer les points d’irritation. Dans le premier cas, on a conclu à une faiblesse du carré pronateur; dans le deuxième, les symptômes ont été reproduits par une flexion et une pronation contrariées du coude avec application d’une pression digitale sur le nerf médian. Les zones d’irritation ou d’inflammation ont alors été soumises à des soins actifs d’électrothérapie. Des manipulations de la colonne et des articulations, des techniques de facilitation neuromusculaire proprioceptive et des exercices de réadaptation de renforcement et d’endurance visant à rétablir la cinétique normale du membre supérieur composaient également le traitement. JCCA 2000; 44(2): 103-112
Mots-clés: nerf médian, nerf interosseux antérieur, rond pronateur, compression, réadaptation

back to top