Skip navigation

Survey of Canadian chiropractors involvement in the treatment of patients under the age of 18

Background: There is limited information about the degree of Canadian chiropractors’ involvement in treating patients under the age of 18. Study Objective: To determine how frequently and for what reasons chiropractors treat patients under the age of 18 Methods: A cross-sectional survey of a random sample of 1,200 Canadian chiropractors. In addition to completing a questionnaire, chiropractors were asked to keep a diary for one month indicating how many children under the age of 18 they had seen and for what reasons. Results: Fifty-nine percent completed the questionnaire and 48% the diaries. Almost all chiropractors were involved in treating patients under the age of 18. The older the patients, the more likely chiropractors were to treat them. The diary data show consistently lower involvement in treating patients under age 18 than the questionnaires. Differences were smaller, the older the patient. Questionnaire and diary data show that chiropractors see these patients mostly for musculoskeletal conditions. However, chiropractors overestimated the frequency of treating children with colic, menstrual complaints and immune system conditions on the questionnaire. Major geographic differences were found. Eighty-six percent of chiropractors expressed interest in more training in this field. Conclusion: These data provide important baseline data for further studies and suggest the importance of further training. (JCCA 1999; 43(1):50-57)
Key Words: chiropractic, pediatric, treatment.

Contexte: Il existe peu de données concernant les interventions pratiquées par les chiropraticiens au Canada auprès des patients âgés de moins de 18 ans. Objectif: L’étude vise à déterminer la fréquence des interventions pratiquées par des chiropraticiens et les motifs justifiant le traitement de patients âgés de moins de 18 ans. Méthode: L’analyse repose sur une étude transversal d’un échantillon de 1 200 chiropraticiens pratiquant au Canada, choisis au hasard. En plus de remplir un questionnaire, les chiropraticiens devaient tenir, pour une durée d’un mois, un registre dans lequel ils indiquaient le nombre des patients de moins de 18 ans qu’ils avaient vus et les motifs pour lesquels ils avaient été consultés. Résultats: Cinquante-neuf pour-cent des chiropraticiens choisis pour l’étude ont rempli le questionnaire et quarante-huit pour-cent d’entre eux ont tenu le registre. La plupart des chiropraticiens ont eu à traiter des patients de moins de 18 ans. Plus ces derniers étaient âgés, plus les chiropraticiens étaient portés à les traiter. Les données inscrites dans les registres révèlent de façon générale une tendance moins marquée à traiter les patients âgés de moins de 18 ans que ne le laissent croire les questionnaires. Plus les patients sont âgés, moins les différences sont prononcées. Les questionnaires, de même que les registres, indiquent que les patients âgés de moins de 18 ans consultent les chiropraticiens surtout pour des troubles musculosquelettiques. Cependant, les chiropraticiens ont surestimé, dans les questionnaires, la fréquence des interventions pratiquées chez les enfants pour des coliques, des troubles menstruels ou des affections du système immunitaire. On a observé de fortes differences géographiques. Quatre-vingt-six-cent des chiropraticiens ont exprimé le désir de recevoir plus de formation dans ce domaine. Conclusion: Les données obtenues constituent une excellente base pour effectuer d’autres études et révèlent l’importance d’une formation plus poussée. (JCCA 1999, 43(1):50-57)
Mots-clés: chiropratique, pédiatrie, traitement.

back to top