Skip navigation

Active functional restoration and work hardening program returns patient with 2 1/2-year-old elbow fracture-dislocation to work after 6 months: a case report

The rehabilitation of elbow fracture and dislocation is not generally considered a mainstream chiropractic concern. The clinician who is able to successfully manage the elbow articulation will rely upon his/her knowledge of functional anatomy, pathobiomechanics, history and examination principles, when selecting the appropriate treatment available. A case is presented of an individual that sustained a radial head fracture and dislocation following a motor vehicle accident. Subsequent to receiving 1½ years of physiotherapy for post-surgical complications (decreased range of motion, pain, stiffness and tingling to the 4th and 5th fingers), the patient was referred to a multidisciplinary clinic for a Work Hardening/Conditioning Program. This article discusses the need for active functional restoration vs. passive therapy, work hardening regimens and outcome measures. After 6 months of rehabilitation and 3 years following his motor vehicle accident, the patient has successfully returned to his previous work environment. A summary of the sequential steps in providing appropriate management has been provided.
Key Words: fracture, elbow, work hardening, functional restoration

La rééducation fonctionnelle à la suite d’une fracture et d’une luxation du coude n’est généralement pas considérée comme un sujet principal en chiropratique. Le clinicien qui peut traiter avec succès l’articulation du coude se fie à sa connaissance de l’anatomie fonctionnelle, de la biomécanique pathologique et des principes d’antécédents et d’examen lors du choix de traitement possible. On a présenté un cas où le patient a subi une fracture de la tête radiale et une luxation lors d’un accident de véhiclue motorisé. Après avoir suivi une physiothérapie d’un an et demi pour des complications post-opératoires (zone motrice réduite, douleurs, raideur et picotements dans les 4e et 5e doigts), le patient a finalement été référé à une clinique multidisciplinaire pour suivre un programme de réentraînement à l’effort ou de conditionnement au travail. Cet article traite du besoin de rétablissement fonctionnel actif (par opposition à la thérapie passive), de traitements de réentraînement à l’effort et d’analyse des résultats. Six mois de rééducation et trois ans après son accident, le patient a repris son ancien travail. On a également fourni un sommaire des étapes séquentielles d’un traitement approprié.
Mots-clés: fracture, coude, réentraînement à l’effort, rééducation fonctionnelle

back to top