Skip navigation

Neuromusculoskeletal disorders following SARS: a case series

Objective: To detail the presentation of three health care workers diagnosed with sudden acute respiratory syndrome (SARS) who later presented to a CMCC teaching clinic with neuromusculoskeletal sequelae and underwent conservative treatments. This case series aims to inform practitioners of the potential pathogenesis of these neuromuscular complaints and describes their treatment in a chiropractic practice. Clinical Features: Three patients presented with a variety of neurological, muscular and joint fi ndings. Conservative treatment was aimed at decreasing hypertonic muscles, increasing joint mobility, and improving ability to perform activities of daily living. Intervention and Outcome: The conservative treatment approach utilized in these cases involved spinal manipulative therapy, soft tissue therapy, modalities, and rehabilitation. Outcome measures included subjective pain ratings, disability indices, and return to work. Conclusion: Three patients previously diagnosed with SARS presented with neuromusculoskeletal complaints and subjectively experienced intermittent relief of pain and improvement in disability status after conservative treatments. (JCCA 2011; 55(1):32–39)
Key Words: SARS, neuromusculoskeletal, manipulative therapy

Objectif: Présenter en détail le cas de trois travailleurs de la santé chez qui on a diagnostiqué un syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Ils se sont ensuite présentés à la clinique d’enseignement du CMCC avec des séquelles neuromusculosquelettiques et ont suivi des traitements conservateurs. La présente série de cas a pour objectif d’informer les praticiens sur la pathogenèse potentielle de ces douleurs neuromusculaires et de décrire leur traitement dans le cadre de la pratique de la chiropractie. Caractéristiques cliniques : Trois patients présentaient une variété de troubles neurologiques, musculaires et articulaires. Les traitements conservateurs avaient pour objectif de réduire l’hypertonicité musculaire, d’augmenter la mobilité articulaire, et d’améliorer la capacité à réaliser des activités de la vie quotidienne. Intervention et résultat : Les traitements conservateurs utilisés dans ces cas comprennent : des manipulations rachidiennes, manipulations des tissus mous, modalités et rééducation. La mesure des résultats comprend : évaluations subjectives de la douleur, taux d’invalidité et retour au travail. Conclusion : Trois patients chez qui on avait diagnostiqué le SRAS présentaient des douleurs neuromusculosquelettiques et ont connu un soulagement subjectif intermittent de la douleur ainsi qu’une amélioration de l’état d’invalidité après des traitements conservateurs. (JCCA 2011; 55(1):32–39)
Mots-clés: SRAS, neuromusculosquelettique, thérapie manuelle

back to top