Skip navigation

Chiropractic management of postpartum pubic symphysis diastasis: A case report

This case report describes the chiropractic management of a 30-year-old female patient with severe postpartum pelvic pain secondary to pubic symphysis diastasis. No literature was found on the chiropractic management of postpartum symphysis pubis diastasis. The existing literature concerning chiropractic care for symphysis pubis dysfunction during pregnancy is limited and indicates a potential benefit. Separation of the pubic symphysis may include ligamentous injury to the sacroiliac joints and may lead to chronic pain. Pubic symphysis separation of 17 millimeters was present on digital radiograph. Management consisted of chiropractic adjustments, trigger point release, electrical stimulation, moist heat, sacroiliac belt, and specific stabilizing exercises. The patient’s pain improved immediately following treatment on the initial visit. Pain was reduced from 8/10 VAS at the first visit to 2/10 at the fourth visit. She was able to resume normal activities and reached a final pain level of 1/10. The diastasis was reduced by 7 millimeters at 14-weeks post radiograph for a final separation of just under 10 millimeters. Collaboration between obstetricians, midwives and chiropractors may be warranted.

Key Words: chiropractic, diastasis, spinal manipulation, postpartum pelvic pain, symphysis pubis

Cette étude de cas décrit le traitement chiropratique d’une patiente de 30 ans souffrant de douleurs pelviennes post partum secondaires à une symphyse pubienne avec diastasis. Aucun ouvrage n’a été trouvé sur le traitement chiropratique d’une symphyse pubienne post-partum avec diastasis. Les ouvrages au sujet des soins chiropratiques d’un dysfonctionnement symphyse pubienne durant la grossesse sont rares et indiquent un bienfait potentiel. La séparation de la symphyse pubienne peut entraîner une lésion ligamenteuse à l’articulation sacro-iliaque et causer des douleurs chroniques. Une radiographie numérique montre une séparation de la symphyse pubienne de 17 mm. Le traitement consistait à des ajustements chiropratiques, à un relâchement de points gâchettes, à de la stimulation électrique, à une chaleur humide, à une ceinture sacroiliaque et à des exercices adaptés de stabilisation. La douleur de la patiente a diminué immédiatement après le traitement de la première rencontre. La douleur est passée de 8/10 à l’EVA à la première rencontre à 2/10 à la quatrième rencontre. La patiente a réussi à reprendre ses activités habituelles et son niveau de douleur a diminué à 1/10. Le diastasis a diminué de 7 mm 14 semaines après la radiographie pour une séparation définitive inférieure à 10 mm. On recommande une collaboration entre les obstétriciens, les sage-femmes et les chiropraticiens.

Mots Clés : chiropratique, diastasis, manipulation vertébrale, douleur pelvienne post-partum, symphyse pubienne

back to top