Skip navigation

Ischemic compression and joint mobilisation for the treatment of nonspecific myofascial foot pain: findings from two quasi-experimental before-andafter studies

Objective: The aim of this study was to evaluate the efficacy of myofascial therapy involving ischemic compression on trigger points in combination with mobilization therapy on patients with chronic nonspecific foot pain.
Study design: Two quasi-experimental before-and-after studies involving two different baseline states.
Method: Foot pain patients at a private clinic were divided into two separate cohorts: A, custom orthotic users; and B, non-users. In Study A, 31 users received 15 experimental treatments consisting of ischemic compressions on trigger points and mobilization of articulations through the foot immediately after study enrollment. In study B, ten non-users were prescribed a soft prefabricated insole and were monitored for five weeks before subsequently receiving 15 experimental treatments after the initial five-week delay.
Outcome measures: The Foot Function Index (FFI) and patients’ perceived improvement score (PIS) on a scale from 0% to 100%.
Results: The Study A group (n=31) maintained a significant reduction in the FFI at all three follow- up evaluations. Mean improvement from baseline in FFI was 47%, 49% and 56% at 0, 1 and 6 months, respectively, post-treatment. Mean PIS was 58%, 57%, and 58%, again at 0, 1 and 6 months post-treatment. For the Study B group, mean improvement in FFI was only 19% after the monitoring period, and 64% after the experimental treatment period. Mean PIS was 31% after monitoring, and 78% after experimental treatment. In repeated measures analyses, experimental treatment was associated with a significant main effect in both of these before-and after studies (all P values<0.01).
Conclusion: Combined treatment involving ischemic compression and joint mobilization for chronic foot pain is associated with significant improvements in functional and self-perceived improvement immediately and at up to six-months post-treatment. Further validation of this treatment approach within a randomized controlled trial is needed.

Key Words: foot pain, myofascial trigger points, ischemic compression, joint mobilization, chiropractic

Objectif : L’objectif de la présente étude est d’évaluer l’efficacité de la thérapie myofasciale impliquant une compression ischémique sur des points gâchettes combinée à une thérapie de mobilisation chez les patients souffrant de douleurs chroniques non spécifiques au pied.
Plan d’étude : Deux études quasi expérimentales avant/après sur deux états de référence différents.
Méthodologie : On a formé deux groupes avec les patients souffrant de douleurs au pied d’une clinique privée. A : les utilisateurs d’orthèses adaptées. B : ceux qui n’en utilisent pas. Dans l’étude A, 31 utilisateurs ont reçu 15 traitements expérimentaux impliquant une compression ischémique sur des points gâchettes et une mobilisation des articulations du pied immédiatement après l’inscription à l’étude. Dans l’étude B, 10 nonutilisateurs ont reçu une prescription de semelle souple préfabriquée et ont fait l’objet d’un suivi de 5 semaines. Après les 5 semaines de suivi, ils ont reçu 15 traitements expérimentaux.
Mesures des résultats : L’index de fonction du pied (IFP) et l’amélioration perçue par le patient (APP) sur une échelle de 0 % à 100 %.
Résultats : Le groupe de l’étude A (n=31) a montré une diminution importante de l’IFP aux trois évaluations de suivi. L’amélioration moyenne selon la référence de l’IFP était de 47 %, 49 % et 56 % après 0, 1 et 6 mois respectivement. La moyenne d’APP était de 58 %, 57 % et de nouveau 58 % 0, 1 et 6 mois après le traitement. Le groupe de l’étude B a montré une amélioration moyenne de l’IFP de seulement 19 % après la période de suivi, et de 64 % après la période de traitements expérimentaux. La moyenne d’APP était de 31 % après le suivi et de 78 % après les traitements expérimentaux. Dans les analyses de mesures répétées, on associe le traitement expérimental à un effet principal important dans les deux études avant/après (toutes les valeurs P<0,01).
Conclusion : Un traitement combiné impliquant une compression ischémique sur des points gâchettes et une mobilisation des articulations pour soulager des douleurs chroniques au pied est associé à des améliorations fonctionnelles importantes et une amélioration cernée par le patient sur une période allant d’immédiatement après le traitement jusqu’à six mois plus tard. Il est nécessaire d’effectuer un essai contrôlé aléatoire pour valider ce traitement.

Mots Clés : douleur au pied, myofascial, points gâchettes, compression ischémique, mobilisation des articulations, chiropratique

back to top