Skip navigation

Treatment of a patient with posterior cortical atrophy (PCA) with chiropractic manipulation and Dynamic Neuromuscular Stabilization (DNS): A case report

Objective: Posterior cortical atrophy (PCA) is a rare progressive neurodegenerative syndrome which unusual symptoms include deficits of balance, bodily orientation, chronic pain syndrome and dysfunctional motor patterns. Current research provides minimal guidance on support, education and recommended evidence-based patient care. This case reports the utilization of chiropractic spinal manipulation, dynamic neuromuscular stabilization (DNS), and other adjunctive procedures along with medical treatment of PCA.
Clinical features: A 54-year-old male presented to a chiropractic clinic with non-specific back pain associated with visual disturbances, slight memory loss, and inappropriate cognitive motor control. After physical examination, brain MRI and PET scan, the diagnosis of PCA was recognized.
Intervention and Outcome: Chiropractic spinal manipulation and dynamic neuromuscular stabilization were utilized as adjunctive care to conservative pharmacological treatment of PCA. Outcome measurements showed a 60% improvement in the patient’s perception of health with restored functional neuromuscular pattern, improvements in locomotion, posture, pain control, mood, tolerance to activities of daily living (ADLs) and overall satisfactory progress in quality of life. Yet, no changes on memory loss progression, visual space orientation, and speech were observed.
Conclusion: PCA is a progressive and debilitating condition. Because of poor awareness of PCA by physicians, patients usually receive incomplete care. Additional efforts must be centered on the musculoskeletal features of PCA, aiming enhancement in quality of life and functional improvements (FI). Adjunctive rehabilitative treatment is considered essential for individuals with cognitive and motor disturbances, and manual medicine procedures may be consider a viable option.

Key Words: chiropractic, spinal manipulation, neurodegenerative disease, physical and rehabilitation medicine

Objectif : L’atrophie corticale postérieure (ACP) est un syndrome neurodégénératif évolutif ayant des symptômes inhabituels, notamment un manque d’équilibre, un trouble d’orientation du corps, des douleurs chroniques et une organisation motrice dysfonctionnelle. Les recherches actuelles offrent peu de renseignements à propos du soutien, de l’éducation et des soins basés sur des données probantes recommandés aux patients. Cette étude de cas analyse l’utilisation de manipulations chiropratiques vertébrales, de stabilisations neuromusculaires dynamiques et d’autres procédures d’appoint connexes au traitement médical de l’ACP.
Caractéristiques cliniques : Un homme de 54 ans s’est présenté à une clinique de chiropratique avec des douleurs lombaires non précisées, des troubles de la vue, de légères pertes de mémoire et un contrôle cognitif moteur inadéquat. Après un examen clinique, une IRM du cerveau et une tomographie par émission de positons, l’ACP a été diagnostiquée.
Intervention et résultats : On a utilisé des manipulations chiropratiques vertébrales et des exercices de stabilisation neuromusculaire dynamique à titre de soins d’appoint au traitement pharmacologique conservateur de l’ACP. Selon l’évaluation des résultats, le patient voit une amélioration de sa santé de l’ordre de 60 %, soit le retour des fonctions neuromusculaires, l’amélioration de la locomotion, la posture et l’humeur, une diminution de la douleur, la capacité à réaliser les activités de la vie quotidienne, et une satisfaction d’ensemble de la progression de la qualité de vie. Toutefois, on n’a pas observé d’amélioration sur le plan de la progression de la perte de la mémoire, l’orientation visuelle dans l’espace et la parole.
Conclusion : L’ACP est un trouble progressif et débilitant. Souvent, les patients souffrant d’ACP ne reçoivent pas tous les soins dont ils ont besoin, car les médecins connaissent mal ou ne connaissent pas l’ACP. On doit investir plus d’efforts dans les caractéristiques musculosquelettiques de l’ACP dans le but d’améliorer la qualité de vie et la fonctionnalité. Le traitement d’appoint de réadaptation est considéré comme essentiel aux patients atteints de troubles cognitif et moteur, et il convient de considérer les procédures de médecine manuelle comme étant une option viable.

Mots Clés : chiropratique, manipulation vertébrale, maladie neurodégénérative, médecine physique et de réadaptation

back to top