Skip navigation

Spinal infection: a case report

Objective: To present a case of a patient with spinal infection (SI) and highlight the chiropractor’s role in the prevention or minimization of devastating complications of SI. Background: Recent literature trends suggest an increasing prevalence of SI. Patients with SI most commonly present with unremitting progressive back pain and may or may not have fever or neurological signs. To avoid negative post-infection sequelae, establishing an early diagnosis and treatment is crucial. Clinical Features: A 29-year-old female diagnosed with L5-S1 disc herniation with impingement of the right S1 nerve root opted for surgical management. Iatrogenic bowel perforation during her spinal surgery resulted in contamination of the spinal surgical site, and findings in keeping with disco-osteomyelitis with epidural and paraspinal phlegmon formation were visualized on contrast enhanced MRI. Conclusion: Recent trends of increased spinal infection urge a heightened awareness by the chiropractor. The chiropractor can provide early diagnosis and supportive multidisciplinary care for such patients. (JCCA 2012;56(3):209-215)
Key Words: spinal infection, disk space infection, discitis/diskitis, vertebral osteomyelitis, pyogenic, outcome

Objectif : Présenter le cas d’un patient atteint d’une infection de la moelle épinière (IME) et souligner le rôle du chiropraticien dans la prévention ou l’atténuation au minimum des complications dévastatrices d’une telle infection. Contexte : Les tendances qui se dégagent des études récemment publiées sur le sujet suggèrent une croissance dans la prévalence des IME. Les patients qui en sont atteints présentent le plus couramment des douleurs lombaires continues et progressives accompagnées ou non de fièvre ou de signes neurologiques. Afin d’éviter toute séquelle indésirable postinfection, il est essentiel d’en effectuer le diagnostic et le traitement précoce. Caractéristiques cliniques : Une femme de 29 ans, dont on a diagnostiqué une hernie discale L5-S1 avec coincement à la racine nerveuse S1 droite, a opté pour la gestion chirurgicale. Une perforation intestinale iatrogène survenue lors de sa chirurgie spinale a contaminé le champ opératoire de la moelle épinière, et des constats correspondants à une ostéomyélite discale avec formation épidurale et phlegmon paraspinal ont été visualisés sur IRM à contraste amélioré. Conclusion : Il est impératif que les chiropraticiens soient davantage sensibilisés aux infections de la moelle épinière en raison de l’augmentation récente du nombre de cas de celles-ci. Le chiropraticien peut établir un diagnostic précoce et dispenser des soins multidisciplinaires de soutien à ces patients. (JCCA 2012;56(3):209-215)
Mots-clés : infection de la moelle épinière, infection de l’espace intervertébral, discite, ostéomyélite vertébrale, pyogène, résultat

back to top