Skip navigation

Two cases of work-related lateral epicondylopathy treated with Graston Technique® and conservative rehabilitation

Objective: To chronicle the conservative treatment and management of two work-related cases of lateral elbow pain diagnosed as lateral epicondylopathy. Clinical features: Patient 1: A 48-year old female presented with gradual onset of right lateral elbow pain over the course of six weeks related to work activities of repetitive flexion/extension movements of the wrist and finger keying. Patient 2: A 47-year old female presented with gradual onset of left lateral elbow pain over the course of four weeks related to work activities of repetitive squeezing and gripping. Intervention and outcome: The conservative treatment approach consisted of activity modification, bracing, medical acupuncture with electrical stimulation, Graston Technique®, and rehabilitative exercise prescription. Outcome measures included verbal pain rating scale (VPRS), QuickDASH Work Module Score (QDWMS), and a return to regular work activities. Both patients attained resolution of their complaints, and at eight month follow-up reported no recurrence of symptoms. Conclusion: A combination of conservative rehabilitation strategies may be used by chiropractors to treat work-related lateral epicondylopathy and allow for individuals to minimize lost time related to this condition. (JCCA 2012; 56(3): 192-200)
Key Words: tennis elbow, lateral epicondylopathy, Graston Technique®, epicondylitis, epicondylagia

Objectif : Documenter le traitement conservateur et la gestion de deux cas de douleur au coude latéral liée au travail, diagnostiquée comme épicondylopathie latérale. Caractéristiques cliniques : Patiente 1 : Une femme de 48 ans présente une douleur latérale du coude droit à apparition graduelle sur six semaines. La douleur est liée au travail et due aux mouvements répétitifs de flexion/extension du poignet et de saisie au clavier. Patiente 2 : Une femme de 47 ans présente une douleur latérale du coude gauche à apparition graduelle sur quatre semaines. La douleur est liée au travail et due aux mouvements répétitifs de serrement et de préhension. Intervention et résultat : L’approche adoptée pour le traitement conservateur comprenait la modification de l’activité, l’appareillage, l’acupuncture médicale avec stimulation électrique, la technique GrastonMD et la prescription d’exercices de réadaptation. Les résultats ont notamment été mesurés au moyen d’une échelle verbale de notation de la douleur (VPRS), du QuickDash Work Module Score (QDWMS) et du retour aux activités de travail régulières. Les deux patientes ont réglé la source de leurs plaintes, et pendant le rendez-vous de suivi, huit mois plus tard, elles n’ont signalé aucune récurrence des symptômes. Conclusion : Les chiropraticiens peuvent employer une combinaison de stratégies de réadaptation conservatrices afin de traiter l’épicondylopathie latérale liée au travail et de permettre aux personnes de réduire à un minimum le temps perdu en raison de ce trouble. (JCCA 2012; 56(3): 192-200)
Mots-clés : épicondylite, épicondylopathie latérale, technique GrastonMD, épicondylite, épicondylalgie

back to top